«Mon père a constitué son domaine viticole autour du village de Corin. Je bénéficie donc d’un bon terroir et en plus cela me facilite grandement la vie parce que cela limite mes déplacements».

Pour la vinification, Christophe Rey n’utilise que du raisin issu de ses propres cépages. Entre dix et douze vins différents sont proposés.
Une gamme qu'il ne veut pas étendre, préférant se concentrer sur des crus connus et donnant ainsi plus d’attention à chaque vin.

Au Grand Prix du Vin Suisse organisé par la revue européenne du vin, Vinum, avec la collaboration de Vinea et de la Coop, Christophe Rey et sa Petite Arvine 2006 a remporté le trophée dans la catégorie «Autres vins blancs en monocépage».

 
     
menu